La collaboration assure le succès de la mission

Galerie d'images

Article de nouvelles / Le 17 novembre 2021

Affaires publiques - 1 CAD 

Pour assurer l'état de préparation des membres, 78 membres de divers escadrons de la 1re Escadre sont montés à bord d'un CC-130J Hercules à Saint-Hubert, au Québec, et à Pembroke, en Ontario, en direction de Medicine Hat, Alberta. Le personnel des Escadrons 403, 427, 430, 438 et 450 avait une mission : supporter et dans certains cas, diriger, le Cours de l’aviation tactique de base (CATB) 2101 à la Base des Forces canadiennes (BFC) Suffield, où ils ont rejoint le groupe précurseur et les éléments de logistique déjà sur place.

Les étudiants et instructeurs du 408 Tactical Helicopter Squadron (THS), situé à Edmonton, AB ont aussi rejoint le groupe directement à Suffield pour en faire un exercice complet de la 1e Ere. En ajoutant un peloton du 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (3 PPCLI), un total de 152 membres furent nécessaires pour exécuter ce cours de génération de la force, qualifiant six pilotes dans le rôle de commandant de formation tactique (Tactical Flight Lead) sur le CH-146 Griffon et deux de plus sur le CH-147F Chinook.

Puisqu’il s’agissait de la première fois que le CATB était exécuté à Suffield, beaucoup de préparation et d'adaptation ont été nécessaires pour assurer le bon déroulement des opérations de vol. Un des défis fut la logistique. Comme il n'y a pas d’élément de l’Aviation royale canadienne (ARC) à la BFC Suffield, tous les outils et équipements ont dû être positionnés à l'avance. Les techniciens devaient travailler à l'extérieur pour suivre le rythme élevé du CATB. À cet effet, la météo s’est promenée de +35°C à -5°C et elle a inclus vents forts et neige. Mais cet élément de la nature n'a eu qu’un effet minime sur l’entraînement du CATB, car tout le personnel de la 1e Ere est demeuré agile et flexible durant tout le cours. Leur excellente préparation à opérer en milieu austère a certainement assuré le succès de la mission.

Tout au long du cours, les candidats du CATB mettent beaucoup d’efforts à développer les compétences nécessaires pour diriger une mission à deux aéronefs. Le cours débute par un module d'apprentissage à distance, suivi d'une résidence académique. Une phase pratique de vol d’une durée de trois semaines sur le terrain (à la BFC Suffield pour ce CATB) confirme et solidifie tous les apprentissages. Les étudiants apprennent diverses tactiques, techniques et procédures d'aviation tactique. Ils doivent également apprendre les procédures opérationnelles standard de la 1e Escadre, afin que toutes les unités opèrent de manière standardisée. Les étudiants doivent passer par le cycle de planification de mission d'aviation (CPMA) pour préparer et accomplir leur mission.

Les scénarios prennent vie grâce à la collaboration de l'Armée canadienne. Cette collaboration est un élément essentiel d’apprentissage autant pour les candidats que pour les troupes terrestres qui supporte le cours car elle vient renforcer l’efficacité des opérations futures.

Le lieutenant-colonel St-Onge, commandant du 438 ETAH et du CATB 2101, remercie tous les membres qui ont participé de près ou de loin à cet effort commun. Encore une fois, leur travail méticuleux et leur professionnalisme ont contribué à l’adaptation rapide à un nouvel environnement, et ce, en temps de pandémie de la COVID-19. L’ARC continue de former ses membres pour qu’ils soient opérationnels et efficaces.

Rester à jour

Date de modification :